EnvironnementAcheter local : c’est soutenir l’économie de chez nous et prendre soin de la planète

avril 24, 20200
GLP préparé au Québec1

Au lendemain du Jour de la Terre et en pleine crise mondiale, on se demande ce qu’on peut faire pour aider et s’aider à passer au travers. La réponse est très variée selon la situation dans laquelle se trouve celui qui se pose la question, mais il y a des actions que nous pouvons tous entreprendre soit individuellement ou collectivement pour maintenir notre « chez nous » à son meilleur.

 

Une initiative, qui n’est pas nouvelle et que les environnementalistes prônent depuis longtemps, prend de l’ampleur dans l’actualité ; il s’agit de la consommation de produits locaux. On l’entend depuis des semaines dans les médias et dans les allocutions de nos dirigeants : Achetez local ! « Il y a une manière d’aider nos entreprises maintenant. C’est d’acheter local. D’acheter des produits québécois, fabriqués, distribués et vendus par des entreprises de chez nous. C’est le temps de changer nos habitudes d’achat », a dit le premier ministre du Québec, François Legault, au début du confinement.

 

Cette habitude fortifie l’économie locale. Elle permet aux petites et grandes entreprises d’ici de maintenir leurs employés, leurs infrastructures et de fournir de produits et de services adaptés aux besoins des citoyens en accord avec leur réalité de tous les jours. Elle permet aussi de réduire de façon significative notre empreinte environnementale étant donné que les aliments que l’on achète, soit à l’épicerie ou en ligne, parcourent une moindre distance pour arriver dans nos assiettes. Ainsi leur transport produit moins de gaz à effet de serre, ils sont entreposés beaucoup moins de temps, et notre famille profitera des bienfaits apportés par des aliments qui ont conservé leur goût et leurs nutriments, et qui sont probablement d’une meilleure qualité.

 

Que ce soient des aliments frais produits localement ou des aliments transformés ici, utilisant des ingrédients totalement ou en partie locaux, ils font rouler les fermes du terroir et vous offrent l’occasion de bien manger. L’ACIA — Agence canadienne d’inspection des aliments — a adopté une politique provisoire, selon laquelle pour qu’un ingrédient soit considéré comme local il doit être vendu dans la province ou le territoire où il est produit, ou dans d’autres provinces ou territoires qui se trouvent dans un rayon de 50 km de son lieu d’origine.

 

Vers un consommateur localivore ?

 

« Ce mode d’alimentation, qui vient des États-Unis, encourage les microterroirs et la culture saisonnière, tout en visant à réduire l’émission de [GES]. Pour les localivores, les aliments doivent être produits dans un rayon de […] 160 km. » est noté sur le site Web de l’Office québécois de la langue française, où le terme « localivore », formé de local et de — vore (manger), a trouvé sa place en 2015 dû à son importance grandissante.

 

Selon la 10e édition du Baromètre de consommation responsable, publié en novembre 2019 par l’ESG UQAM, l’achat local est le deuxième comportement de consommation responsable le plus adopté au Québec, après le recyclage. Et ceux qui donnent surtout l’exemple sont les consommateurs de 65 ans et plus. Alors, pour tous ceux qui cherchent encore des moyens de réduire leur impact environnemental, l’achat de produits locaux, c’est une belle manière de s’y prendre. Pour faire le bon choix, vous n’avez qu’à repérer les produits affichant les certifications Aliment préparé au Québec ou Aliment du Québec sur leur emballage.

 

Faire un petit peu plus, ça vous tente ?

 

En plus d’acheter local, commencez par diminuer votre consommation de viandes rouges et privilégier des aliments durables comme Grillon Le Pain. Cela donnera un petit répit aux émissions de GES, un cadeau bien mérité par notre «Terre-Mère».

 

Comment acheter local sans sortir de chez vous ?

 

Pour vous procurer vos produits favoris d’ici ou de nouveaux produits locaux en ligne, il vous suffit de taper sur votre moteur de recherche des mots si simples comme : aliments du Québec, le panier bleu, maturin, achat solidaire, ma zone Québec ou même achat local, et vous trouverez plein d’options qui sûrement combleront tous vos besoins sans quitter votre maison !

 

#alimentsduquebec #panierbleu #maturin #achatsolidaire #mazonequebec #achatlocal

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués*.